Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site Internet. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.En savoir +J'accepte

Le programme

Thème 2020 : Santé mentale et discriminations

La santé mentale nous concerne tous ! Parlons-en ensemble !

Les discriminations ont un impact sur la santé mentale des personnes qui en sont victimes. Vivre avec un trouble psychique expose particulièrement à des formes de discriminations multiples, avec des conséquences importantes sur la qualité de vie, la santé et le bien-être.

En abordant la santé mentale sous l’angle des discriminations, le programme haut-rhinois des SISM 2020 s’est fixé l’objectif de donner des clefs pour mieux comprendre les mécanismes de la discrimination et comment rendre visibles ces discriminations. Il veut également mettre en exergue quels leviers actionner pour agir et agir dès à présent.

Discriminations, en comprendre les mécanismes

Discriminations, quelques outils pour agir

Discriminations et accès aux soins

Discriminations et inclusion sociale

  • Le GEM (Groupe d'Entraide Mutuelle) « Les ailes de l’espoir » :
    Dans le regard des autres (avec la collaboration d’Isabelle RUIZ, metteuse en scène) | Voir la vidéo
    Tranches de vie face aux discriminations

La photo pour se réapproprier sa vie, son corps et ses émotions...

...par les membres du GEM « Les ailes de l’Espoir » pilotés par Sylvain Valentin - Accompagnés par : Stéphane RIDÉ, photographe (R’idée Concept - de l’idée à l’image).

L'expo photos en vidéo

La discrimination et la stigmatisation sont parmi les problèmes les plus importants rencontrés par les personnes souffrant de troubles psychiques. Elles portent préjudice à l’estime de soi, contribuent à la dégradation des relations et empêchent souvent les personnes de se socialiser.

L’idée a été de donner la parole aux membres du GEM « Les ailes de l’Espoir » afin qu’ils puissent s’exprimer au travers de photos sur le sujet de la santé mentale et des discriminations.

Autour du film de Nicolas Contant et du groupe cinéma du centre Artaud « Nous les intranquilles »

Date : 16 octobre 2020 - 20 heures

Durée : 1h 22min

Lieu : Cinéma Palace Lumière – Altkirch

Tarif unique : 5€ (dont 1€ reversé au GEM du Sundgau à partir de la 61ème place)

Synopsis : Nous les intranquilles commence au centre d’accueil psychothérapeutique Artaud. Le groupe cinéma du centre raconte la maladie, la thérapie, leur rapport au monde. Après un premier geste documentaire, le film devient participatif et met en scène sont élaboration en collectif. Les personnages cherchent à donner une image humaine de la folie. Ils s’amusent des idées reçues pour mieux les subvertir. En s’emparant ensemble du projet artistique, ils montrent qu’un autre monde est possible.

Débat animé par :
Claire Grandjean, psychologue clinicienne – Centre médical Le Roggenberg – Altkirch
Jean-Philippe Winling, infirmier aux ateliers thérapeutiques – EPSAN 67
Vincent Stutz, infirmier psychologue clinicien (67)




Documentaires sur la bipolarité

Date : 13 octobre 2020 - 20 heures

Durée : 2 X 52 minutes

Lieu : Cinéma Bel Air - 31 rue Fénelon - 68200 Mulhouse

Tarif unique : 6€

Synopsis documentaire « Humeur liquide » : le réalisateur et sa femme, Laurence, sont tous deux bipolaires (maniaco-dépressifs). Ils livrent ensemble une véritable bataille contre la maladie. Aujourd’hui Rodolphe Viémont filme Laurence : un portrait et sûrement aussi un autoportrait, sans jamais tomber dans la vulgarité ou le voyeurisme, gommant tout caractère anxiogène du sujet. Un film intimiste et esthétique. Rodolphe et Laurence voudrait un enfant. Mais la bipolarité étant une maladie en partie génétique, il y a un risque de 30% à transmettre la pathologie...

Synopsis documentaire « Pour Ernestine » : le cinéaste, bipolaire, nous livre avec une totale sincérité, le bouleversement que la naissance de sa fille a opéré en lui. Nous le suivons, suite à un post-partum au masculin, dans sa tentative quotidienne de conjuguer paternité et création artistique, alors que celle-ci ne trouvait ses racines que dans la douleur et la maladie. Un changement difficile de paradigme s’opère, rebattant toutes les cartes de sa vie. Mais pourquoi créer devrait-il rimer avec souffrir ? Et si ce qui comptait dans la vie n’était pas l’issue, mais le combat ?

Débat de fin de projections animé par le réalisateur : Rodolphe Viémont

Quelques pistes de lecture

Date : 16 octobre 2020 - 20 heures

Durée : 1h 22min

Lieu : Cinéma Palace Lumière – Altkirch

Tarif unique : 5€ (dont 1€ reversé au GEM du Sundgau à partir de la 61ème place)

Synopsis : Nous les intranquilles commence au centre d’accueil psychothérapeutique Artaud. Le groupe cinéma du centre raconte la maladie, la thérapie, leur rapport au monde. Après un premier geste documentaire, le film devient participatif et met en scène sont élaboration en collectif. Les personnages cherchent à donner une image humaine de la folie. Ils s’amusent des idées reçues pour mieux les subvertir. En s’emparant ensemble du projet artistique, ils montrent qu’un autre monde est possible.

Débat animé par :
Claire Grandjean, psychologue clinicienne – Centre médical Le Roggenberg – Altkirch
Jean-Philippe Winling, infirmier aux ateliers thérapeutiques – EPSAN 67
Vincent Stutz, infirmier psychologue clinicien (67)

Restons connectés !

En vous inscrivant à notre newsletter, vous découvrirez en avant-première toutes les actualités relatives à Santé Mentale 68.

de recevoir des e-mails marketing de « Santé mentale 68 ».